Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 19:24

Nous avons déjà parlé de la présence de la Bibliothèque à la Brocante de Vouvray (voyez aussi, pour 2010, le billet sur Firmin Bouisset). Ce n'est pas tellement l'argent que ça rapporte, mais nous y sommes et c'est ça qui compte. Cependant l'argent, ce n'est pas négligeable ; les livres vendus ont rapporté cette année 160 euros qui ont été réinvestis en livres neufs achetés localement. Ainsi nous avons pu proposer à nos lecteurs avant les prix, les derniers écrits de Mathias Enard, de Michel Houellebecq, de Virginie Despentes et de Sofi Oksanen.

Les livres vendus à la Brocante, cette année pour un prix moyen de 44 centimes, ce sont souvent des doubles, des dons non utilisés reçus par l'ALV. Nous tenons ici à remercier une nouvelle fois les donateurs. De même qu'au Forum des Associations, avec la Brocante la Bibliothèque est présente dans sa commune, et cela compte. Nous bénéficions de l'organisation impeccable par le Comité des Fêtes (grâce à l'infatigable Gilles Robin).

Cette année nous avions une nouvelle place. Devant la pharmacie, non loin de la mairie, près du passage qui mène à la place Balzac (Honoré de) et donc à la Bibliothèque : proximité appréciée de tous, les livres, c'est lourd.

 

IMG_7147.JPG 

 

Du soleil. De l'ombre. Cette place était un rêve. Tous les visiteurs de la Brocante y sont passés, car c'était un carrefour très fréquenté : de là on pouvait monter vers l'église où il y avait des marchands, jusqu'à la place Sadi Carnot, ou bien se diriger vers la place d'Holnon où, sous les ombrages, se trouvaient d'autres marchands fort intéressants. Et nous ne disons rien de la rue Maginot, très photographiée (voir la NR) où les déballages étaient nombreux, et qui commençait là, à notre droite.

Une place de rêve, donc, comme on a dit. Des personnes au fait des choses du commerce nous ont dit que nous avions une "royale" : c'est, dans un marché, la place où on voit tout plein de clients, et en plus bien exposée. Les bénévoles qui font de leur mieux pour que cette Bibliothèque fonctionne ne se tenaient pas de joie.

Le temps a passé, c'était il y a deux mois. Mais c'est comme hier.

Nous sommes des bibliothécaires, on ne nous changera pas : nous avons cherché le mot dans divers dictionnaires, sans succès. La barbichette taillée en pointe surmontée de fines moustaches que le Roi Louis XIII aimait tant et qui porte ce nom, non non, ce n'est pas ça. Mais chacun comprend sans peine qu'une "royale", c'est un emplacement de qualité, royal, quoi. Peut-être un lecteur de ce blog nous aidera-t-il. Une "royale", c'est pas rien.

Ce mot nous a plu. Deux mois plus tard, il résonne encor.

Partager cet article

Repost 0

commentaires