Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 11:41

Vous trouverez ci-dessous l'article sur notre Assemblée Générale, tel qu'il est paru dans la Nouvelle République du 28 janvier. Il a été lu et revu par au moins 5 personnes. La photo est de Pierre Cottu, le correspondant de la NR ; elle est ainsi légendée : "Les bénévoles, débordés, demandent un soutien plus significatif de la municipalité."

 

AG-du-21-janv--photo-Cottu.jpg

 

Lire à Vouvray lance un appel

 

L'Association Lire à Vouvray, qui gère la bibliothèque municipale, a tenu son assemblée générale vendredi 21 janvier.

Le rapport moral a fait ressortir les difficultés de l'ALV, en particulier la surcharge de travail pour les bénévoles. Beaucoup de choses ont été faites en 2010 et l'ALV a de nombreux projets pour 2011. Seule une partie pourra être menée à bien,  leur réalisation totale ne pouvant être envisagée sans l'agrandissement du local ni la création d'un poste de bibliothécaire, poste demandé depuis l'ouverture de la Bibliothèque.

En préparation : une promenade littéraire à la belle saison marquera le centenaire du poète/chansonnier Gaston Couté.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Francine Fellrath 22/02/2011 19:17


Est-il envisageable de lancer une pétition qui pourrait circuler (il faudrait songer à la meilleure manière de le faire) avec le plus grand nombre possible de signatures pour demander la création
d'un poste de bibliothécaire à la bibliothèque de Vouvray et l'envoyer à M. Le Ministre de la Culture, afin qu'il réalise comment les choses se passent dans cette belle ville de Vouvray. On n'y
boit pas que du vin, on aimerait pouvoir emprunter des livres et savoir que la personne qui y fournit un travail si rigoureux est récompensée par un salaire à la hauteur de sa tâche. Il est
inacceptable que cette structure fonctionne uniquement grâce au courage et à la ténacité des bénévoles. Bravo, au passage, à tous ceux qui en font partie. Peut-être suis-je naïve de croire que,
dans un pays démocratique (?), la culture accessible à tous a toujours la place qu'elle mérite d'avoir.