Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2009 1 14 /09 /septembre /2009 23:42

Pour l'Heure du conte de ce samedi 12, l'affiche utilise une gravure populaire russe (loubok) qui représente un ours et une chèvre en train de se bagarrer.

Il y a bien un texte, mais je ne comprends rien au russe. Et là-dessus, mon ordinateur qui chope un virus. Ça ne fait rien, voilà une histoire qui va (à peu près) avec l'image.


L'ours et la chèvre

 

Un ours ça aime dormir : ou bien ça hiberne, ou bien ça dort, comme ça.

Notre ours se réveille. "J'ai faim ! J'ai faim ! J'ai faim !" Il mangerait – presque – n'importe quoi. Dans sa maison, il n'y a que des vieilles patates et des oignons de l'année dernière.

Il sort de sa maison. "J'ai faim ! J'ai faim ! J'ai faim !"

Une chèvre passait par là.

"Je vais te manger !"

Ils se battent. La chèvre est entrée dans la maison de l'ours prendre de quoi se défendre. Elle a trouvé des cuillères. Ça peut faire l'affaire.

L'ours a pris une clarinette (mais ce n'est pas un turlusiphon). Drôle d'arme.

Ils se battent. Ils sont fatigués.

"Dors mon gros ours, je vais te faire à manger."

La chèvre est bonne cuisinière. "Ouais" dit l'ours, "mais j'veux pas une pizza surgelée." "T'inquiètes" dit la chèvre.

Elle s'enferme dans la maison. Elle n'est pas rassurée : elle ferme discrètement la serrure de la porte. Elle fait un bon pot-au-feu avec les vieilles patates de l'ours, ses oignons, des poireaux qu'elle avait dans son panier et de la viande à blanquette qu'elle avait acheté au supermarché pour ses petits chevraux.

L'ours dort, comme toujours. Puis il se réveille et tambourine sur la porte de sa maison. "Ouvre, vieille chèvre ! J'ai faim ! J'ai faim ! J'ai faim !"

"Attends un peu, gros ours, c'est bientôt prêt."

La chèvre a fini le pot-au-feu, mais elle a peur de l'ours. Elle ouvre la serrure tout doucement, puis elle va vite se cacher (sous le lit).

L'ours pousse la porte. Il entre.

Il mange tout le pot-au-feu. C'est bon. Il mange tout car il avait vraiment très faim.

"Et en dessert, tu me donnes… tu me donnes…" Il bâille. Il s'endort. Il se couche sur le lit. Il dort.

La chèvre sort, elle se sauve sur la pointe des sabots, et en partant elle laisse une pomme sur la table. Elle est gentille, la chèvre.

Elle court vite et retourne auprès de ses petits chevraux. On ne l'a plus revue près de la maison de l'ours. Ouf ! On est soulagé pour elle.

L'ours dort. Quand il se réveille il dit "Je mangerais bien un petit dessert !"

Il voit la pomme sur la table.

Il la croque.

L'ours est content.

 

 

Et cric, et crac, c'était l'histoire sortie de mon sac.

 

 

Pcc BC





Partager cet article

Repost 0

commentaires