Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 11:50

Dans la préhistoire de la Bibliothèque, un bibliothécaire avait commis un discours dans lequel il parlait du prénom Vouvray. Oui, du prénom. La source de cette information extraordinaire s'était perdue, et vient seulement d'être retrouvée. A l'origine, il y a un mouvement "philosophique" canadien, de Colombie-Britannique (Vancouver), appelé les Kabalarians, qui examine les prénoms à la lumière de la numérologie. Libre à eux de croire ceci ou cela. Ce qui nous importe ici c'est que Vouvray soit utilisé comme prénom (masculin et féminin) en Amérique du Nord.

Voici un extrait de ce qu'ils disent sur ce prénom, suivi d'une traduction pour ceux qui ne comprennent pas la langue d'Alfred J. Parker, le fondateur du mouvement.

 

"Your first name, Vouvray, makes you self-reliant, creative in practical ways, and an independent diligent worker.
You work best alone making your own decisions as it is not always easy for you to respond to the advice and direction of others as you feel the need to be in control.
You enjoy the simple pleasures of life especially activities that take you outdoors.
You have a few good friends who enjoy similar activities.
Living much within your own thoughts and finding it challenging to communicate easily with others, you are, at times, too candid and honest in your assessment of situations.
You feel this separation from others and would give anything to be always lighthearted and friendly instead of serious and shy.
"

 

"Votre prénom, Vouvray, fait de vous quelqu'un d'autonome, créatif sur le plan pratique, un travailleur indépendant et actif.

Vous préférez travailler seul, et prendre seul les décisions, car il ne vous est pas toujours facile de suivre les conseils et les directives des autres : vous ressentez le besoin d'être aux commandes.

Vous aimez les plaisirs simples de la vie, surtout les activités en plein air.

Vous avez quelques bons amis qui ont les mêmes goûts.

Comme vous pensez par vous-même et que vous trouvez la communication avec les autres quelquefois difficile, vous avez parfois tendance à trop de franchise et de sincérité dans votre opinion sur une situation.

Vous déplorez cette distance avec les autres et vous donneriez n'importe quoi pour être toujours enjoué et aimable plutôt que sérieux et timide."

 

Vous avez-là une description nuancée qui fait de ce prénom quelque chose de précieux et rare.

 

Si on regarde les prénoms donnés aujourd'hui aux enfants nouveaux-nés, par exemple dans la Nounou (pour le coup, ce nom irrévérencieux de la NR s'impose), on trouve par exemple : Leana, Soleen, Melody, Kessy, Celianne, Siane pour les filles, ou Gabryel, Morgann, Youenn pour les garçons. Les bibliothécaires, familiers des prénoms et des noms, notent qu'il n'y a pas beaucoup de Pierre, Christine, François, Michel ou Catherine, et qu'il est possible aujourd'hui de nommer un enfant comme on veut, en toute liberté.

Mais alors, pourquoi pas Vouvray comme prénom, ici, dans l'hexagone, dans notre vieille Touraine, ils le font bien en Amérique du Nord ?

Le profil que nous avons donné ci-dessus est finalement plutôt motivant.

 

Après tout, on peut ici citer Shakespeare :

What's in a name? That which we call a rose
By any other name would smell as sweet.

(Romeo and Juliet, II, ii, 43-44)

c'est-à-dire :

Qu'y a-t-il dans un nom ? Ce que l'on appelle une rose

Avec tout autre nom serait aussi suave

(traduction Yves Bonnefoy).

 

Un jour les bibliothécaires classeront sur leurs étagères un/une romancier/romancière au doux prénom de Vouvray.

Et même si les livres sont numérisés, les prénoms subsisteront.

Partager cet article

Repost 0

commentaires