Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 décembre 2011 7 25 /12 /décembre /2011 20:53

 

Dimanche 18 décembre, la Bibliothèque invitait ses amis et lecteurs à suivre la lecture d'extraits du roman La tristesse des anges de Jón Kalman Stefánsson par Jean-Christophe Cochard.  Cette lecture était l'une des Mille Lectures d'Hiver que la Région Centre ("Livre au Centre" de Vendôme) rend possible à ceux qui le demandent. Elle avait lieu à Val ès Fleurs. Pour la BMV c'était une première en ce lieu, mais l'inondation et la fermeture avaient rendu le choix obligatoire. Dans cette grande salle Lilas, nous étions finalement bien.

Le public était nombreux (une trentaine) et curieux de voir quelle image de l'Islande était renvoyée par le roman de Stefánsson.

D'abord le froid, la tempête, les éléments extrêmes (et vous découvrez le sens poétique que les Islandais donnent à l'expression "la tristesse des anges"). Ainsi Jens, le postier, est soudé à son cheval par la glace et ne peut descendre tout seul. C'est impressionnant, mais ce n'est pas l'essentiel du roman. Jean-Christophe Cochard a choisi des passages qui montrent ce qui donne du sens à la vie et qui permet de continuer.

Certains auditeurs ont pu voir un univers angoissant. Mais il n'est pas sans espoir et les personnages du roman savent y trouver l'énergie de vivre. Elle est en particulier dans la recherche d'un langage expressif. Les mots sont vénérés ; tous lisent de la poésie, dans plusieurs langues : l'islandais bien sûr, mais aussi le danois ou l'anglais. Dans une superbe mise en abyme – puisque le texte lui-même est une traduction – on voit un des personnages, "le gamin", mettre tout son être à traduire Dickens : "It was the best of times, it was the worst of times …" Expression leit-motiv qui exprime bien un monde dur qu'il faut affronter. Le même lit et relit la lettre parlant de sa petite sœur morte qui pose – comme savent le faire les enfants – les questions vitales : "Pourquoi existes-tu ? Pourquoi es-tu ainsi ? Pourquoi es-tu en colère ?"

IMG_4156.JPG

 

IMG 4157

 

IMG_4165.JPG

 

Le comédien s'était approprié les mots du texte et savait les faire vivre dans l'espace. Ce n'était pas surprenant : ce blog a déjà parlé de ce que Jean-Christophe Cochard avait su faire avec Les Vies minuscules de Pierre Michon. Sa venue à Vouvray était une coïncidence ; c'était un vrai bonheur de l'entendre dire ce texte islandais, d'en faire siens les mots et de nous les donner.

 

IMG_4174.JPG

 

Un fructueux échange a suivi la lecture. Un auditeur, bien au fait de l'Islande et de sa culture a apporté des éléments, de Laxness à Indriðason qui ont replacé le roman de Stefánsson dans son contexte. Sur ce livre on lira avec profit l'article Splendeurs transies de Maurice Mourier (paru dans la Quinzaine Littéraire du 15 septembre 2011). 

 

Les agapes ont suivi, comme il est de coutume avec les MLH ; c'est la 6ème saison et aussi la 8ème fois que la BMV y participe (on en trouvera d'autres traces dans ce blog en cliquant ici, et , ou encore et ).

Et il y a eu d'autres lectures et d'autres livres découverts par les lecteurs de la Bibliothèque dont le blog n'a pas parlé, comme Sermons joyeux de Jean-Pierre Siméon en 2007, ou Pas revoir de Valérie Rouzeau en 2008.

Les "lecteurs/auditeurs" bénéficient de ces découvertes et aussi les "lecteurs/lecteurs", car ces Mille Lectures d'Hiver donnent une direction, un élan, bénéfiques pour la Bibliothèque.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

maryse Stenuit 21/01/2012 21:55

A la suite,vraisemblablement de cette lecture remarquable, plus un seul exemplaire de "La Tristese des Anges" n'est disponible à la Boîte à Livres à Tours !!! Mais il y a un exemplaire à...l'espace
culturel Leclerc à la Ville aux Dames .Traversez la Loire et achetez -le et faites en profiter d'autres lecteurs !!!