Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 19:09

Au mois de juin dernier, le numéro 26 des Liserons, le bulletin papier de la Bibliothèque municipale, donnait à lire le sonnet de Jacques Rougé sur le Vouvray.

Une visite au "Musée des vins de Touraine", rue Nationale à Tours, avait fourni le texte, sous le titre amusant "Sonnet au Vouvray". Le poème est extrait du livre Le Terroir et les Rêves, publié par Emile Chevalier, à Paris en 1909. En le consultant à la BNF, il a été facile de voir qu'il y avait des différences importantes avec le texte que le musée propose, où seuls les vers 1 et 13 correspondent à l'original.

Nous avons noté avec intérêt que le livre était imprimé à Tours, chez Deslis Frères, à l'époque 6 rue Gambetta, à deux pas du Lycée Descartes. Le tirage était de 400 exemplaires. Plusieurs des poèmes publiés par Alphonse Lemerre, le grand éditeur des Parnassiens et des Symbolistes, sortaient de cette imprimerie.

 

Voici le sonnet, tel que son auteur le voulait. Tout y est respecté : orthographe, majuscules, ponctuation, mots employés.

 

Le fils des rudes ceps et des molles collines,

Le Vouvray vient de naître au fond des caveaux noirs.

Lors, les vieux Vignerons, ouvrant leurs lèvres fines,

Baisent le jeune vin au berceau des pressoirs.

 

La liqueur de mystère aux chansons si câlines,

Avec tout le parfum des silex des terroirs,

Met ses rayons ambrés, ses perles cristallines,

Dans la châsse d'un verre aux reflets de miroirs.

 

Vouvray, sève d'amour gonflant les vignes blanches,

Suc des raisins dorés qui font plier les branches,

Par les caveaux profonds douce gaieté qui dort,

 

Toi qui nais sur nos rocs, pour mourir dans nos verres,

Fais les rêves meilleurs, rends les fronts moins sévères,

Dans les yeux des vieillards reflète ton vin d'or !

 

 

Sur Jacques-Marie Rougé, le folkloriste, voyez ses nombreux ouvrages (Le folklore de la Touraine, etc.), et l'hommage de Daniel Schweitz (Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, XLII, 1992). Vous lirez aussi la notice le concernant dans Wikipédia.

Jacques-Marie Rougé avait créé à Loches le riche "Musée du terroir". Vétuste et démodé, il est actuellement fermé ; il vous faudra attendre sa réouverture.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Perm 22/08/2010 18:16


Ce n'est pas un grand poème. Il y a mieux. Par exemple, celui de J-M Laclavetine, plus récent, bien sûr, est 100 fois meilleur. Cependant le texte de Jacques Rougé prend sa place parmi les textes
que ce "pays de l'imaginaire" a inspirés, de Stefan Andres à Ferlinghetti...

Perm