Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 15:36

Levons les yeux un instant du livre prêté à la BMV par la Bibliothèque Départementale (Ginkgo biloba : l'arbre qui a vaincu le temps de Pierre-François Michel, aux Editions du Félin, édition de 2008 du livre paru d'abord en 1987). Le jaune domine ces pages et nous éblouit : c'est vrai, le ginkgo, c'est "l'arbre aux quarante écus" de jadis, on dit même "aux mille écus".

Et bien plus.

Autour de nous tout est jaune, de cent nuances réunies, et bientôt tout cela va disparaître. A chaque lettre que j'écris les feuilles tombent, bientôt on ne verra que le bois des arbres et ce tapis somptueux se ternira et deviendra tout noir.

Et l'or du ginkgo ? C'est la même chose mais sans doute plus spectaculaire. D'abord le ginkgo est rare. Dans quelques jardins seulement : c'est amusant de les recenser et de les saluer en passant, comme des amis. A Vouvray, dans le centre, au croisement de la route de Monnaie et de la rue du Petit Coteau (qui devient, plus loin, la rue des Ecoles), il y a un arbre assez grand, et surtout d'une forme régulière, attrayante. En quelques jours il vient de perdre toutes ses feuilles. On imagine (mais on ne peut le voir car un mur nous cache le jardin) le tapis d'écus qu'il y a à son pied. Fermons les yeux et voyons mieux tout ce jaune.

Si vous allez à Tours, vite ; allez au Jardin Mirabeau, derrière la rue des Ursulines et le Conservatoire. Dans le blog TouraineMédia (oeuvre de la Bibliothèque Départementale), Claudie Fonteneau parle des jardins de Tours et de celui-là en particulier, sous le nom de Parc Mirabeau, mais elle n'y voit pas les ginkgos. Il faut qu'elle y retourne. On peut essayer d'y trouver le "monument aux céramistes tourangeaux" (voyez ici les photos de Guillaume Cingal) ; il est classé mais dans un triste état. Il est de Médéric Bruno qui à Vouvray nous a sculpté les douloureux chanteurs du monument à Charles Bordes. Mais voyez surtout ce grand espace donné aux feuilles de ginkgo. Faites vite. Ce jardin est en danger. On y a abattu plusieurs tilleuls récemment, soi-disant pour des raisons de sécurité ; voyez l'affreux terrain de tennis élevé à leur place.

Le tapis que forment les feuilles de ginkgo est une merveille. Dans ce parc solitaire (mais pas glacé) on peut prendre cet or à pleines mains. Personne ne vous dira rien. Il n'y a personne. Et quelques instants vous serez riche de l'univers.

Si vous voulez avoir votre ginkgo, facile : voyez le pépiniériste. Une autre solution est d'essayer tout seul. Vous savez, bien sûr, que cet arbre est dioïque. L'arbre femelle produit des fruits (des graines, en fait, et non des drupes), qui ressemblent à des prunes et dont l'odeur est nauséabonde. C'est pourquoi il y en a peu, et si vous voulez faire pousser un ginkgo dans un pot, bonne chance. Il y avait un arbre femelle dans le Parc de la Préfecture à Tours. Il était trop près du Vinci ; l'odeur de ses fruits dérangeait, paraît-il, les congressistes. Il a disparu (en 2008).  Dommage. Car c'est une joie de voir pousser le petit ginkgo et de produire de l'or chaque automne. Ça c'est de l'alchimie !

Mais nous sommes dans un blog de bibliothèque. Il faut que j'arrête. Le billet suivant sera encore sur le ginkgo (mais dans une autre "catégorie" ; cherchez…).

 

BC

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GUILBAUD 11/11/2010 14:46


Touraine Media est un blog d'écriture du Conseil Général d'Indre-et-Loire et non de la Bibliothèque départementale comme vous vous plaisez à la nommer. Il est "animé" par la Direction du Livre et
de la Lecture Publique de Touraine. Sans pointillisme aucun quant à cette nuance de langage, je pense qu' il est important d'être précis".


Claudie F. 10/11/2010 17:41


Pour répondre à Mr Cassaigne, même si je sais qu'il y a des ginkgos biloba au parc Mirabeau, dans mon article sur www.tourainemedia.com, mon choix s'est porté sur l'allée des marronniers et sur le
magnolia, on ne peut pas parler de tout sur tout, choix différent de vous, c'est tout !