Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 09:03

 

IMG_1468.JPG

Une vingtaine de lecteurs de la BMV ont suivi Richard Oullié et Joël Cormier chanter et dire les textes de Gaston Couté. C'était samedi 11 juin. Il y avait du soleil, quelques nuages, pas de pluie. Un temps idéal pour une promenade littéraire.

IMG_1476.JPG

On ne peut pas vous faire entendre les musiques de Richard Oullié, créations originales, d'une fraîcheur et d'une évidence parfaites.

Gaston Couté est mort en 1911. Certains diront que les thèmes sont d'une autre époque : les riches, gras et veules, les pauvres, travailleurs exténués. Les textes dénoncent l'hypocrisie régnante, celle des gouvernants, de l'armée, de l'Eglise.

Et pourtant ces mots portent toujours. Un siècle après, les visages de l'exploitation ont changé, mais elle demeure. Et il y a toute cette tendresse.

A la Bibliothèque, une petite exposition, faite de photos et de textes prolonge la promenade littéraire.

IMG_1544.JPG

 

IMG_1545.JPG

 

Le poète a déjà été évoqué dans ce blog.

Meung-sur-Loire au riche passé

Au long des Mauves écoute le Moulin

Qui chanta, chanta tout le jour

Son refrain tout blanc, tout câlin

En faisant son œuvre d'amour.

Cliquez ici et vous verrez une photo de l'eau des Mauves (qui étir'nt leurs eaux lascives) et , avec le portrait sculpté de Gaston Couté, le récit d'une vaine recherche sous la pluie.

Les Mauves coulent toujours et traversent la ville des trois roses.

Pour en savoir plus sur Gaston Couté, voyez cette notice.

Vous pouvez entendre ses chansons par d'autres interprètes ; ainsi La Paysanne, véritable programme politique, chantée par Gérard Pierron. Et aussi cet obsédant Amour anarchiste, chanté par Marc Robine.

Sur le même site (musicMe) vous écouterez, si vous voulez, vingt-cinq autres chansons, comme Le champ de naviots que nous avons entendu l'autre samedi. Et pour les textes de Gaston Couté, vous les trouverez ici.

Ce poète mal connu, nous avons essayé, à la BMV, avec une promenade et une exposition, et ce billet qui ouvre d'autres fenêtres, de le rendre plus proche de nos lecteurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires