Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 15:34

La Bibliothèque Municipale de Vouvray (BMV) vient de publier une plaquette intitulée Les mots sous la musique - Charles Bordes et ses poètes . Dans le passé nous avons déjà publié une édition de L'Illustre Gaudissart de Balzac. Peut-être continuerons-nous. Il faut du temps, de l'énergie, du courage.

Ce mot nous ramène à Charles Bordes. En effet, la plaquette, comme l'indique son titre, est consacrée aux mélodies qu'il a composées. Une d'elles utilise un poème de Francis Jammes (p. 18) où on lit :

 

Du courage ? Mon âme éclate de douleur.
Cette vie me déchire. Je ne puis plus pleurer.
Qu'y a-t-il, qu'y a-t-il, qu'y a-t-il, dans mon cœur ?
Il est silencieux, terrible et déchiré.

 

Charles Bordes s'y reconnaissait. Frappé d'hémiplégie, ce musicien qui ne pouvait plus jouer du piano qu'avec une seule main restée valide, meurt à l'âge de 46 ans. D'autres s'y reconnaissent aussi.

 

Plusieurs poètes (11) sont représentés. Pour le moment, seul est dans le commerce un CD où on trouve sept mélodies sur des poèmes de Verlaine. Les autres sont inouïs (au sens propre). Et les noms des auteurs restent souvent mystérieux. Bien sûr, en plus des deux noms déjà cités, on trouve Hugo. Mais Jean Lahor et Maurice Bouchor sont (malheureusement) oubliés, et connaissez-vous Aimé Mauduit, Léon Valade ou Louis Payen ? Certes, bien des noms ne sont pas représentés : on ne trouve pas Baudelaire, ni Leconte de Lisle, ni Rimbaud, ni Mallarmé, etc… Cependant cette plaquette permet de découvrir une sensibilité poétique de la fin du 19e siècle.

Retour à Charles Bordes pour terminer ce billet. Comme vous savez, ce Vouvrillon est né à la Bellangerie. La couverture de la plaquette représente ce qui reste encore du domaine, la vieille grille que Beaumarchais (lui aussi a vécu à la Bellangerie) a connue.

Voici cette photo. Vous le méritez bien !

 

IMG_3093.JPG

 

 

Vous verrez à la BMV notre (petit) fonds consacré à Charles Bordes. Vous y lirez la plaquette. Si la poésie vous intéresse, vous pourrez même la négocier (elle est gratuite) auprès des bibliothécaires.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Agnès O. 18/04/2010 23:14


MOI ! Je "m'intéresse à la poésie" (j'aime la poésie) et je veux bien recevoir la plaquette si les bibliothécaires me font encore bénéficier de leur généreuse fraternité liseronnesque. La photo est
TRES jolie.
Que le printemps vous soit propice,
Bien à vous,
Agnès