Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 09:08

Sur le fleuve au loin sans merci

Il a plu dans la matinée.

Tout le long de l'après-dînée

Il a plu sans relâche aussi.

 

L'orage fuit vers Beaugency.

L'atmosphère est rassérénée.

De feux la nue est couronnée

Au ciel lentement éclairci.

 

Sur les quais trempés de pluie 

Bois épars, dalles, tout s'essuie

Et fume, comme un encensoir.

 

Sur un bleu pâle et plein de charmes,

Comme un sourire après des larmes,

La ville émerge : c'est le soir.

 

 

Edmond Sautereau

Bords de la Loire et du Loiret

Alphonse Lemerre, 1878

 

 

 

Les amoureux de la Loire liront ce sonnet d'Edmond Sautereau. Il était professeur à l'Ecole Normale d'Orléans. Et publié par Lemerre,

Lemerre--logo.JPG

l'éditeur des Parnassiens. On sait peu de choses sur lui pour le moment ; il a écrit des poèmes sur le Salon de 1877 : les animaux, les forêts, les vieux métiers l'inspiraient. Les anthologies l'ont, a tort, oublié. Ce texte est paru avec d'autres poèmes dans Les Liserons n°20, juin 2008.

Vous voyez ci-dessous (merci à Gallica) le frontispice de Giacomelli (la signature est à l'envers), gravé à l'eau forte par Lalauze et imprimé à Paris chez A. Salmon.

Bords de la Loire... frontispice

Partager cet article

Repost 0

commentaires