Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 20:09



Les Vouvrillons connaissent bien le monument que Médéric Bruno a consacré au fondateur de la Schola Cantorum, sur le mur de l'église.

Pourquoi la Bibliothèque municipale s'intéresse-t-elle à un musicien ?

Certes il est né à Vouvray, en 1863, fils du maire de l'époque, Pierre Bordes, et, mort à Toulon en 1909, c'est au cimetière de Vouvray qu'il repose. C'est donc le centenaire de sa mort. Cela ne suffit pas.

Son œuvre de compositeur, très réduite, est marquée par le folklore basque. Cela n'a pas échappé au conteur ; Charles Bordes a commencé un opéra intitulé "Les trois vagues" sur le conte basque du même nom. Il n'a pas pu l'achever. Certains, qui en avaient entendu des extraits, et notamment une version piano, ont parlé d'un autre Carmen…(C'est ce qu'écrit Paul Dukas.)  Le conte traditionnel "Les trois vagues", adapté par l'Ours, a déjà été raconté aux petits et le sera bientôt aux grands. On pourra le lire dans le prochain bulletin.

Comme beaucoup de compositeurs, Charles Bordes a écrit des mélodies sur des poèmes contemporains. La bibliothèque s'intéresse à ces textes qui, par chance, sont tous dans le domaine public. Nous en ferons quelque chose : c'est une surprise pour ce dernier trimestre 2009. Le choix de ces textes nous parle aussi du compositeur. Ainsi il choisit "Du courage" de Francis Jammes : ce n'est pas innocent pour Charles Bordes, très malade (il meurt à l'âge de 46 ans), et faisant passer la pédagogie avant son œuvre propre.

 

Lire l'article qui porte le même titre que ce billet dans Les Liserons  n°22, mars 2009, et voir sur Internet, avec prudence comme toujours, la notice du site musicologie.org

(On notera que le poème Le berger respecteux qui est cité n'est pas de notre Charles Bordes, mais d'un homonyme du 18e siècle, et que notre compositeur n'est pas né à "la Roche-Corbon", mais bien à Vouvray.)

 

 

B

Partager cet article

Repost 0

commentaires